Mes activités au quotidien

  • Conseillère régionale d'Aquitaine,
  • Députée Suppléante de Noël Mamère et
  • Membre du Parti Socialiste

vendredi 17 février 2012

Communiqué de presse: Contraception des jeunes : Si le rapport gouvernemental constate, la Région Aquitaine agit, avec le Pass Contraception

Naïma Charaï, conseillère régionale d’Aquitaine déléguée aux Solidarités, à l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations, réagit au rapport gouvernemental publié hier sur la contraception des mineures, en soulignant que « si ce rapport pointe une réalité, il risque de ne pas s’accompagner de moyens suffisants, alors qu’en face des collectivités s’investissent déjà fortement dans ce domaine, comme la Région Aquitaine avec le Pass Contraception ».

Après une campagne de sensibilisation lancée en 2010, les élus régionaux ont entériné le 19 décembre 2011 la création du Pass Contraception, dans une Aquitaine qui est au 5ème rang national pour les grossesses non désirées, avec 13,1 IVG pour 1.000 femmes de 15 à 49 ans, en progression chez les mineures.

Doté de 184.000 € pour 2012, le Pass Contraception contient :
- Toutes les contraceptions y compris les non remboursées (intégrant le préservatif) : 3 mois de contraceptif renouvelable une fois,
- Deux visites médicales (première visite et visite de renouvellement/contrôle) chez le professionnel de santé,
- Les analyses en laboratoire,
- La contraception d’urgence (Norlévo) pour les 16-25 ans (une prescription).

En 2012, le Pass Contraception entrera dans sa phase expérimentale auprès de 19.000 jeunes dans 40 lieux dépositaires dans les territoires ruraux. Sont concernés les jeunes filles et garçons de 16 à 25 ans, en particulier les jeunes en situation de précarité de 18 à 25 ans (non pris en charge par les centres de planification et d'éducation familiale) et les jeunes de plus de 18 ans qui souhaitent garder l’anonymat.

« Le rapport remis à la secrétaire d’Etat à la Jeunesse Jeannette Bougrab va dans le bon sens en préconisant enfin une contraception gratuite et anonyme sous toutes ses formes, mais quand le gouvernement agira-t-il concrètement, et avec quels moyens ? La région est le bon échelon pour agir, et nous menons d’ores-et-déjà pas à pas le combat pour la contraception », ajoute Naïma Charaï.

Le Pass Contraception s’inscrit dans le cadre du Pacte Solidarité de la Région Aquitaine. Regroupant une quinzaine de dispositifs, ce dernier vise à étendre et approfondir la démarche de prévention en matière de santé, à structurer l’action régionale en faveur de l’égalité femmes-hommes et à renforcer l’engagement de la Région dans la lutte contre les discriminations.

1 commentaire:

Raymond Guinet a dit…

à quand la contraception libre au Maroc, vous qui êtes marocaine de souche et Française de papier